DOMAINE JEAN FOURNIER

Laurent Fournier

FRANCE, BOURGOGNE - MARSANNAY, FIXIN, CÔTES DE NUITS-VILLAGES, GEVREY-CHAMBERTIN

Culture biologique

 

HISTORIQUE

Lorsque Jean Fournier devient vigneron à Marsannay en 1962, à 19 ans seulement, c’est le résultat d’un long héritage, d’une longue histoire familiale à Marsannay la Côte. En effet, on retrouve des écrits remontant au règne de Louis XIII attestant déjà de l’existence de Fournier vigneron. Depuis 2003, Jean Fournier a transféré les commandes du domaine à son fils Laurent. Ce dernier fait partie de la génération montante des vignerons de Bourgogne. C’est un jeune passionné : il essaye, teste beaucoup, il expérimente la culture biologique, la vinification sans égrappage,  une utilisation minimale de soufre,  et revient à des vendanges manuelles. Il cherche à obtenir des raisins sains, tout en respectant la nature et l’environnement.

 

CUVÉES

EN BLANC

• Pinot Blanc, Les Avoines

• Marsannay, Saint-Urbain fiche technique

• Marsannay, Les Longeroies

 

EN ROUGE

 SAQ  • Marsannay, Saint-Urbain fiche technique disponibilité en succursale

 SAQ  • Marsannay, Les Longeroies fiche technique disponibilité en succursale

• Bourgogne Pinot Noir fiche technique

• Côtes de Nuits Villages, Croix Violettes fiche technique

• Fixin, Les Petits Crais

• Marsannay, Les Trois Terres fiche technique

• Gevrey-Chambertin fiche technique
 

TERROIR

Étant donné la diversité des terroirs du domaine, c’est la fiche de chaque produit qui précise le lieu de culture. Le domaine cultive 13 hectares de pinot noir (dont 10 hectares âgés de plus de 40 ans), 2 hectares d’aligoté de 80 ans d’âge et 1 hectare complanté de pinot blanc et de chardonnay

 

VITICULTURE

Depuis 2003 le domaine est en conversion vers la culture biologique. Les moyens mis en œuvre sont multiples: arrêt des engrais chimiques, apports de composts biologiques; enherbement des tournières pour limiter l’érosion et la dégradation des terroirs; restitution des bois de taille au sol, afin de fournir une matière organique naturelle et saine à la vigne; traitements phytosanitaires choisis en fonction de leur respect de l’environnement, et limités au strict minimum; labour des vignes, afin de favoriser le développement des racines en profondeur; plantation de plants « fins », issus de la sélection massale, permettant de conserver la diversité génétiques des cépages, qui sont naturellement plus résistants aux maladies. Afin d’obtenir des raisins concentrés et sains, différentes méthodes sont pratiquées: taille des vignes en cordon de Royat (3 à 4 coursons), effeuillage et écoeurage. Peu ou pas de vendanges en vert ne sont pratiquées.

 

VINIFICATION ET ÉLEVAGE

Les raisins concentrés apportent la puissance, il ne reste plus qu’à laisser s’extraire cette matière, sans forcer. Des dégustations quotidiennes pendant les macérations, orientent le travail. Le tri de la vendange est sévère. Entre 20 % et 100 % de raisins entiers (non éraflés) sont conservés selon les vins, les millésimes; le gain en finesse et en persistance en bouche est considérable. Le décuvage se fait manuellement, en douceur, et le pressurage est pneumatique. L’élevage se fait en 1/4 muids, 1/2muids ou muids (tonneaux de 300, 600 et 800 litres) provenant de tonneliers régionaux, et le pourcentage de bois neuf varie entre 12% et 100% selon la cuvée et le millésime.