AZIENDA AGRICOLA BRESSAN MASTRI VINAI

Fulvio et Jelena Bressan

ITALIE, FRIOUL-VÉNÉTIE JULIENNE - DOC ISONZO DEL FRIULI, IGT VENEZIA GIULIA

Culture biologique

site web

 

HISTORIQUE

La tradition viticole de la famille Bressan remonte à 1726, à Farra d’Isonzo, la capitale viticole du Frioul. Dix génération de vignerons ont contribué à developper le patrimoine du domaine et à preserver les traditions frioulanes, tant au niveau des cépages utilisés que des assemblages proposés. Aujourd’hui, c’est Fulvio Bressan qui dirige le vignoble, un homme passionné qui travaille sans compromis.

 

CUVÉES

DOC Isonzo del Friuli, Pinot Grigio (vin orange)fiche technique
DOC Isonzo del Friuli, Cabernet Crown Domain fiche technique
DOC Isonzo del Friuli, Pinot Nero fiche technique
DOC Isonzo del Friuli, Schioppettino fiche technique
IGT Venezia Giulia, #3 (schioppettino, pinot noir, cabernet sauvignon) fiche technique
IGT Venezia Giulia, EGO (schioppettino, cabernet franc, cabernet sauvignon)
IGT Venezia Giulia, Pignol, Cru (100% pignolo)
fiche technique

 

TERROIR

Le vignoble s’étend sur 20 hectares et produit sur des rendements inférieurs à 25 hl/ha. Les vignes sont situées sur deux DOC. La première parcelle, sur Collio, compte 2 hectares, tout juste à côté du chai des Bressan. Se sont d’anciennes collines dont les sols sont composés d’un peu d’argile, mais surtout de calcaire schisteux entremêlé de couches de grès et de quartz. En outre, le sol est riche en calcium. Ces caractéristiques géologiques, associées à la pauvreté de la couche arable de surface, font en sorte que la vigne se bride naturellement, conduisant à des rendements naturels très modérés. Cette zone est réservée aux blancs et au pinot noir.

 

La seconde zone de production se situe sur Isonzo, à 2 km des installations familiales, sur 18 hectares. Le sol est calcaire avec une forte presence d’oxyde de fer rouge. Ce sous-sol riche en fer contribue à la qualité de la trame tannique des vins de Bressan, en leur donnant une texture patinée et profonde. Encore une fois, la vigne se trouve naturellement contrainte à produire peu. Les cépages plantés sont nombreux, avec une attention particulière aux cépages rouges autochtones.

 

VITICULTURE

Les mots de Fulvio Bressan lui-même expliquent clairement sa philosophie du vin:

« Je crois à la main sûre de mon père et de ceux qui depuis dix générations ont prodigué leur travail avec application et dévouement sur les mêmes vignes. Je crois à notre terre, unique, loyale, sereine et reconnaissante du milieu qui l’entoure. Je crois à la vigne, pauvre et humble, mais également, reine mère génératrice d’un incroyable patrimoine d’arômes.
Je crois à la sensibilité « artistique » et artisanale du maître, orgueilleux de son travail et de ses idées, à la tradition de son geste, fruit d’expériences séculaires mûries de la culture personnelle du vignoble.

Avec ces valeurs et un orgueil sincère pour les résultats obtenus, je produis encore du Vin, sans arrogance ni présomptions, mais curieux et attentif au parcours de l’antique science de l’œnologie refusant catégoriquement les technologies modernes. Je ne suis pas biologique, même si mes règles personnelles m’imposent des conditions en vigne et en cave encore plus sévères que celles des différentes « certifications ». Je ne suis pas biodynamique parce que je sais que malheureusement les règles peuvent être dictées par la mode et je sais que rien est plus facile que d’imposer des règles pour ensuite les violer abusant, ainsi, de l’ingénuité des autres…
La majeure partie des vins actuellement produits dans le monde est uniformisée, leurs caractères écrasés, standardisés, incapables de défier le temps à cause de l’emploi aveugle de la chimie tant en vigne qu’en cave. Cette façon de faire mortifie l’empreinte du cépage, l’influence du territoire et la personnalité du producteur.
De ces considérations, voici les règles que notre entreprise a toujours suivi :

-Sélection massale manuelle des ceps et utilisation préférentielle de souches autochtones (pas de clonage ni d’O.G.M.)
-Taille et ébourgeonnage exclusivement manuels.
-Culture personnelle du vignoble sans utiliser de produits chimiques de synthèse, en respectant la vigne et ses cycles naturels (pas de désherbants, ni d’herbicides, ni même de pesticides)
-Utilisation exclusive d’engrais naturels, c’est-à-dire fumier ou compost, et parfois aucunes fumures.
-Aucune irrigation ni même de secours, parce que l’eau, depuis toujours, dilue le patrimoine aromatique et l’intensité du vin.
-Vendanges exclusivement manuelles des raisins parfaitement sains et mûrs (pas des vendanges anticipées).
-Fermentation obtenue grâce aux levures indigènes naturellement présentes sur le raisin, en excluant absolument l’emploi de levures industrielles.
-Aucun ajout aux moûts de dioxyde de soufre ou autres produits/aucune intervention chimique (le dioxyde de soufre pourra être ajouté en quantités minimes au moment de la mise en bouteilles et de toute façon en quantité inférieure ou égale à la certification biologique).
-Aucune utilisation aromatisants biologiques et/ou chimiques.
-Élevage du vin sur ses lies jusqu’à la mise en bouteilles.
-Aucune filtration (pratique qui, de toute façon et toujours, appauvrit et stérilise le vin)
-Utilisation exclusive de bouchons de liège naturel rigoureusement d’une seule pièce, pour que tout vin ait dans le temps son meilleur allié.
-Étiquetage rigoureusement manuel (… chaque bouteille est une créature unique…).

En agissant de cette façon je croyais être une réalité tellement étrangère à la vision générale du marché, qui m’ôtait l’envie de raconter ce que je fais… peut-être je suis simplement un idéaliste que je dis ce que je pense et fais ce que je dis, un des rares rescapés qui a encore le courage de produire des « vrais vins».
Bien sûr je vis et j’agis dans « une île » où il est encore possible retrouver le plaisir de certaines traditions maintenant disparues, où revenir regarder le vin à travers les yeux de celui qui veut comprendre et non seulement accepter. » -Fulvio L. Bressan

 

VINIFICATION ET ÉLEVAGE

La fermentation alccolique est conduite en cuve inox à basse température. La fermentation malo-lactique se fait en barriques de chêne de 225 litres. Les élevages chez Bressan se font exclusivement en barriques de 2000 litres de bois slovène, sur de longues périodes (2 à 8 ans selon le ou les cépages et le millésime). Ensuite, les vins sont mis dans des coffres et sagement gardés au domaine pour une période supplémentaire d’élevage en bouteille. Fulvio Bressan décide de mettre sur le marché ses vins quand il pense que ceux-ci sont prêts à boire.